Fabienne BONNET

Diététicienne Nutritionniste Spécialisée en Micronutrition

La grossophobie

L’image corporelle est toujours reconnue comme quelque chose qui – surtout pour les femmes – doit viser à devenir “parfaite” selon les attentes d’une société dominée par un patriarcat strict et conservateur.

La grossophobie est une forme de discrimination, dégoût et mépris envers les gens en surpoids ou obèses.

C’est un jugement qui est basé sur l’image. C’est une décision qui utilise le numéro qui apparaît sur la balance comme une indication de la valeur de quelqu’un.


La société française met beaucoup de pression sur les femmes pour s’intégrer à l’image idéale de la femme française: extrêmement mince, élégante et soumise, ce comportement et cette pression sont enracinés dans la culture française et font de la culture des régimes et l’humiliation des corps un style de vie.

La féminité n’a pas qu’une seule forme.


Une étude de LinkedIn en 2018 a montré que les personnes grosses gagnent souvent moins que leurs collègues plus minces. En France, une femme en surpoids a huit fois plus de chances d’être rejetée par un employeur qu’une femme “maigre.”


Il existe une mentalité qui affirme qu’une image mal-soignée est le résultat d’un manque d’estime de soi. Penser ainsi nous montre qu’on est jugé par son apparence et pas par son caractère. Le poids d’une personne ne devrait pas leur empêcher de trouver un travail. Il ne devrait pas non plus leur empêcher d’être respectée et traitée comme un être humain.


Personnellement, et même si je suis diététicienne, je n’ai pas du tout envie de me conformer aux règles irréalistes qui sont faites par le patriarcat.

Le corps d’une femme – et le corps de n’importe quelle personne – ne doit pas être méprisé ou ridiculisé. On ne devrait pas subir des chirurgies chères ou faire des régimes ridicules pour satisfaire une société injuste et sexiste.


Il est l’heure de commencer à considérer les personnes comme des êtres humains. Notre taille et le numéro qui apparaît sur la balance ne devraient pas changer la façon dont nous sommes traitées.

Toutes les femmes sont belles, peu importe ce qu’elles pèsent.

0