Fabienne BONNET

Diététicienne Nutritionniste Spécialisée en Micronutrition

Dysfonctionnements de la thyroïde

Vos cheveux sont-ils secs comme une botte de foin ? Quand vous vous regardez dans le miroir, les extrémités de vos sourcils sont-elles en train de disparaître ? Avez-vous gagné du poids sans avoir modifié votre régime alimentaire ? Avez-vous du mal à sortir de votre lit le matin ? Êtes-vous ralenti physiquement ? Avez-vous les pieds et les mains tout le temps froids ? Êtes-vous démoralisé, voire déprimé ? Sans envie de travailler ni de réfléchir ? Avez-vous la peau sèche, les yeux gonflés, de la constipation, un taux élevé de cholestérol ?


Si oui, vous pourriez faire partie de ces millions d’Européens malades sans le savoir de la thyroïde.

Le risque est d’autant plus grand si vous êtes une femme de type européen, de plus de 60 ans, avec des membres de votre famille ayant des problèmes de thyroïde, ou si vous mangez peu de poisson.


COMMENT COMBATTRE LES PROBLÈMES DE THYROÏDE DE FACON NATURELLE ?


Pour pouvoir fabriquer de la T3 et de la T4, votre thyroïde a besoin d’iode et de sélénium, deux substances qui ne sont pas forcément disponibles.

Sans iode, la thyroïde ne peut pas produire de T3 ni de T4. Sans

sélénium, le corps ne peut transformer la T4 en T3. Cependant, trop

d’iode ou trop de sélénium feront plus de tort que de bien. N’envisagez donc pas de supplémentation nutritionnelle à fortes doses, à moins qu’un déficit vous ait été diagnostiqué par un médecin.


Les fruits de mer, le cabillaud, les sardines, le thon et le saumon sont riches en iode. Ces aliments sont aussi riches en sélénium, mais vous pouvez y ajouter la volaille, l’agneau et les noix du Brésil.

Éviter l’alcool et le tabac, les crucifères (légumes de la famille du chou, du cresson…), le manioc, le tapioca, le millet, le fonio et les légumineuses (soja notamment) car ils contiennent des thiocyanates, des substances qui empêchent la captation de l ’iode par la thyroïde, mais on peut aussi contourner le problème en augmentant simplement la consommation d’aliments riches en iode.


COMPLÉMENTS NUTRITIONNELS ET ALTERNATIFS


Un bon complexe de vitamines B, des oméga-3, un bon complément multivitamines et minéraux, de la vitamine C et des probiotiques ne pourront que vous faire du bien, mais ceci est vrai pour tout un chacun.

Les plantes suivantes peuvent aussi contribuer à soulager l’hypothyroïdie : le varech (Fucus vesiculosus) , le coleus (Coleus forskohlii) , et le Guggul (Commiphora mukul), une plante ayurvédique (médecine traditionnelle indienne), car elles sont naturellement riches en iode.

0